Homosexualité et religion

Elles sont toutes d'accord !

 
Pour toutes les religions l'homosexualité est une infamie, une abomination devant dieu, une dérive sexuelle honteuse ! Les sodomites pratiquent des actes contre-nature, ils sont atteints de maladie mentale, de possession diabolique et répandent leurs semences infectées de par le monde ! Ils sont également responsables de toutes les déviances, de l'effondrement de notre société, de la déliquescence de nos valeurs... Et j'en passe et des meilleurs...
Pour tous une seule et unique sentence répétée, martelée dans tous les livres «saints» : la mort.
Nul pardon, point de repenti, aucun salut... Juste une punition unique : La Mort !
Tous les fornicateurs devront, le plus normalement du monde, subir les foudres de l'éternel. Et hop, direction l'enfer sans passer par la case purgatoire pour y brûler joyeusement (et pour l'éternité cela va de soit) dans les plus atroces souffrances.
Gares à vous mécréants!
Bientôt vous ne pourrez plus copuler que dans le but d'avoir des enfants, dans le cadre des liens sacrés du mariage, sans oublier d’exhiber, sur votre devanture, après l'acte bestiale, la sanguinolente preuve de la virginité de votre moitié.
Oubliez immédiatement toute idée de prendre plaisir à la fornication ! Bandes de pervers corrompus... N'oubliez jamais que quand vous serez contraints d'accomplir l'abominable coït, vous ne devrez penser qu'à une chose: Fonder une famille. Et ne trainez pas en route ! Le malin est partout et aurait tôt fait de vous guider sur les chemin d'une coupable extase. Voir même vous soufflerait à l'oreille de vous essayer à quelques honteuses exactions sadomasochistes... avec pinces à seins, cravaches et godemiché !
De tout temps les homosexuels ont été stigmatisés, torturés ou exterminés avec, il faut bien l'admettre, un indéniable talent à imaginer de raffinés supplices à infliger aux sodomites. On raconte même que certains bourreaux, accessoirement prêtres du dimanche, y prirent plus de plaisir que les suppliciés eux même... mais, chut, gardez le silence, c'est un secret...
Nul part n'est mentionné la moindre tolérance vis à vis de ces comportements les plus «déviants» mais, par contre, il est bien stipulé que les faire périr, le plus douloureusement possible, est la plus judicieuse des actions à entreprendre lorsque, par mégarde, on vient à croiser un efféminé au détour d'un bois. On ne compte plus le nombre de sorcières qui, trouvées dans un lit en compagnie d'une personne de même sexe, finir sur le bûcher pour y méditer sur l'immoralité de leurs maléfiques exactions. Nul doute que, devant les flammes, les diablesses ne devaient plus en mener large et que plus d'une juraient, avant d'entrer en combustion, qu'elles seraient à présent la meilleure des épouses...
Je ne prédis que peu de réjouissance à ceux qui, de nos jours, se revendiquent homosexuel et ... croyants ! Si, si, ça existe... Et de plus en plus ! Comme quoi l’apanage de la connerie n'est plus réservé qu'aux seuls hétéros. Pour le moment les néo-inquisiteurs ne peuvent agir qu'en paroles, mais si, à l'avenir, les religions parvenaient à retrouver leur pourvoir d'antan, nul doute que le plus sombre des destins se profilerait pour les malheureux qui, s'étant auto-dénoncés, devront expier leurs péchés devant des foules de demeurés plus ou moins enragés... Et nul doute qu'à l'heure du jugement nos braves curés de campagnes et ayatollahs de quartiers sauront retrouver toute leur verve d'antan pour inciter la populace à la délation, et aux pires excès. Car, des paroles aux actes, il n'y a qu'un pas.
La religion a toujours tentée de s'immiscer dans l'intimité de chacun. Elle ne cesse de nous persécuter et de nous faire culpabiliser (et ce dès notre plus jeune age) sur le sexe, la nudité, la masturbation, le désir, l'érotisme, la sexualité.
Juste après l'éternel combat pour l'asservissement et l’abêtissement des femmes, l'homosexualité reste probablement la cible favorites de toute ces sectes d'enragés. Et l'acharnement avec lequel elles s'attaquent à ce sujet est la manifestation la plus flagrante de leur intolérance. Alors être femme et homosexuelle... ou, pire, bisexuelle ! "Seigneur, marie, joseph, quelle horreur !!!" Comme le dit si bien Christine Boutin.
Dernièrement de hautes instances religieuses se sont remises à condamner publiquement l'homosexualité, comme aux plus belles heures de l'inquisition. D' autres réclament haut et fort le retour à un ordre moral dont il ignorent même le véritable sens, la véritable portée. Beaucoup, la majorité silencieuse, pensent qu'il est temps d'arracher les fruits pourris qui infectent notre société, d'autres enfin considèrent que c'est une insulte à la création que de laisser vivre de tels individus et, ainsi, de laisser se répandre les mœurs les plus inacceptables.
Comme a l'accoutumée personne ne réagit... Aucune plainte n'est jamais déposée contre ces illuminés afin de faire interdire ces marchand de terreur pour homophobie ou incitation à la haine. Allons nous baisser les bras et laisser ces différentes religions relancer la chasse aux sorcières ? Pourquoi ne pas les faire condamner ? Bénéficient elles d'un traitement de faveur dans notre sacro-sainte république «laïque»? Avons nous peur de froisser la sensibilité de ces malades mentaux?
Il est inadmissible que, de nos jours, on puisse laisser des instances religieuses menacer des pires châtiments, ou de mort, une partie de la population, fut elle minoritaire, sans jamais être poursuivi, encore moins jugée.
Le respect d'autrui n'existent pas dans le religieux alors pourquoi continuer d'être tolérant avec ceux qui incitent à la haine ?
Leur devise : «Soyez des nôtres ou périssez» ne devra jamais remplacer celle de notre si fragile république... notre utopique:
Liberté, égalité, fraternité !

Articles les plus consultés